Nous avons d√©cid√©, avec son accord, de publier le billet de cet ami Gilet Jaune sur les questions des violences/√©meutes car il nous semble qu'il donne un bon √©clairage holistique. Sur un ton quelquefois empreint de provocation il peut √™tre un √©lectrochoc pour nous amener √† prendre de la hauteur de r√©flexion et ne pas nous laisser mener l√† o√Ļ il est √©vident que le pouvoir aimerait que nous allions, le chaos, la division, voire la guerre civile. Ne tombons pas dans le pi√®ge !

Le billet de Jean

Sur un évènement passionnel de l'actualité

Je lis par-ci, par-l√† tout un tas de commentaires - qui partent sans doute d'un bon sentiment - par rapport √† l'assassinat du jeune Nahel. Ces √Ęmes charitables - par souci d'intelligence - se sont sans doute manifest√©es pour nous √©clairer au mieux sur la situation et pour nous emp√™cher de nous tourner vers des penchants criminels √† l'encontre d'une institution qu'on cherche par ailleurs √† combattre... !

Ce qui est tr√®s surprenant chez ces √™tres de lumi√®re, c'est qu'en g√©n√©ral ils passent le plus clair de leur temps √† aller chercher l'information sur des sites alternatifs, rejetant les canaux mainstream officiels car ils v√©hiculeraient sans doute "que la merde" et "la fausse information" ou la propagande gouvernementale. Mais sur ce tragique √©v√®nement, se m√™lent nos passions, ils oublient aussit√īt la prudence, et la sagesse dont ils faisaient preuve jusqu'√† pr√©sent, il fallait aussit√īt gloutonner les "communications" officielles de ces chaines mainstream qu'ils condamnent habituellement pour tirer la conclusion qui s'imposait de soi... !

Pour une fois, on peut bien se permettre un petit écart, se permettre d'aller s'empiffrer d'un "bon" hamburger chez McDo, même si on chie quotidiennement sur les effets de la malbouffe, NON ?

Mêmes commentaires, mêmes analyses des faits et mêmes conclusions dès lors qu'un évènement semblable se produit ; mais aucune variation intellectuelle est à déplorer, pour essayer de saisir et d'approfondir d'autres analyses que la leur... !

Le point de vue personnel et subjectif que tout un chacun s'adonne sur un évènement passionnel de l'actualité, n'a rien d'enrichissant pour comprendre ce qui est mis en exergue. Vous serez toujours à coté de la plaque, vous serez toujours tributaire de votre subjectivité tant que vous n'aurez pas ramené la compréhension des choses à travers la grille d'analyse d'ordre méthodologique qui est celle de la lutte des classes... !

Je n'apprends à personne que nous vivons sous régime capitaliste

Encore faut-il savoir de quoi on parle, le comprendre ainsi que son fonctionnement avant de vouloir le combattre.

Le problème sous-jacent suscité ici est bien celui de l'immigration. Dans son évolution naturelle le capital doit nécessairement faire appel à la main d'ouvre immigrée - à bon marché - qui plus est, aurait d'autres priorités, d'autres perspectives que de celles de vouloir nuire à l'appareil capitaliste, celles de la révolution sociale. Le capital, pour paupériser davantage a donc eu besoin de l'immigration pour casser le cout du travail et pour casser la lutte des classes.

N√©anmoins, il √©tait prudent de faire en sorte que cette population ne soit pas m√©lang√©e avec le prol√©tariat indig√®ne europ√©en qui a une particularit√© sp√©cifique d'√™tre un prol√©tariat "communard" et qui pourrait la subvertir de ses exp√©riences insurrectionnelles (Commune de Paris, Mai 68), et qui pourrait lui transmettre la culture des luttes radicales. Il fallait donc emp√™cher √† tout prix que cette population immigr√©e puisse √©tablir une passerelles de radicalit√© avec la population indig√®ne. La racaille des cit√©s (le lumpenprol√©tariat) et les imams financ√©s par l'√©tat se sont vus attribuer le r√īle d'enfermer cette population, et de la s√©parer du reste de la population.


Pour en finir avec l'immigration et l'islamisation - Archives + Francis Cousin


Qu'avons nous, nous militants GJ, retenu de toutes ces années passées dans la rue ?

Donc si l'on s'en tient à l'émotion suscitée par les différents commentateurs de nos chaines cathodiques préférées (que je n'ai pas vus ! Est-il indispensable de les voir pour en connaitre la teneur?), on ne pourrait pas trouver d'excuse atténuante au jeune Nahel dont le passé plaiderait en la faveur de son assassin. C'est bien cela ?

A ce genre de raisonnement, nous pourrions tout aussi bien être indulgents à l'égard du reste de la population qui n'avait sans doute pas intérêt à rejoindre des Gilets Jaunes alcooliques, des factieux de notre espèce, non ?

Le dédain exprimé par les instances syndicales à notre égard, se reproduit à l'identique à notre niveau envers les cités... ! C'est là tout ce qu'on aura appris après toutes ces années passées dans la rue, sur nos ronds-points ? L'élévation spirituelle, intellectuelle ne semble pas être encore à l'ordre du jour pour certains d'entre nous. Au final, chacun n'est pas si mal que ça dans sa petite case, non ? On pourra toujours parler de convergence (platonique) des luttes et se redire éternellement "Et si tous les gens descendaient dans la rue,... et si,... et si... et si... !"

Et si ... on essayait tout simplement de changer de registre

De changer nos perspectives de lutte, d'avoir plus d'ouverture d'esprit pour que des liens puissent se faire, c'est au fond ce que nous voulons, non ?

Aux jugements h√Ętifs, contrairement √† ce que certains peuvent s'imaginer, cette d√©marche que je sollicite n'est nullement un appel √† la violence. C'est juste un temps qui pourrait nous permettre de jeter un pont √† la transmission, √† la fraternisation subversive de la pens√©e radicale des luttes, qui s'offre √† nous... !

La r√©volution que nous appelons de nos vŇďux, ne pourra advenir que lorsque nous serons en mesure de passer ce palier purement obsessionnel chez certains et qui a √©t√© fa√ßonn√© en conscience par le pouvoir... !


Rédacteur : Jean Pagnon - Gilet Jaune PACA


Article suivant Article précédent