1870-2021, 150 ans de la Commune de Paris, première expérience de Démocratie véritable.

La Commune de Paris désigne une période insurrectionnelle qui dura deux mois environ, du 18 mars 1871 jusqu’à la « semaine sanglante » (21-28 mai 1871).

Qu’a voulu la Commune ? Elle a tenté de créer une nouvelle forme de relation sociale qui ne serait pas dépendante de l’Etat, mais dont l’Etat au contraire dépendrait. Il s’agissait de rendre le pouvoir à l’individu et aux collectivités afin qu’il ne descende plus d’un centre, qui a toujours masqué l’image d’un Père ou d’un Dieu.



Le moment était mal choisi mais le Peuple de Paris y fut contraint par les événements tragiques qui ont suivi l’effondrement du second empire. Après la capitulation du gouvernement provisoire, le Peuple de Paris se rebella et n’accepta pas de rendre les armes après un siège 5 semaines.

Les Prussiens occupaient la moitié des forts de Paris et campaient sur les champs Elysées.

Le nouveau gouvernement souhaité par les vainqueurs, composé de royalistes, bonapartistes et réactionnaires de tous genres, dirigé par Adolphe THIERS, collabora avec les envahisseurs (Thiers précurseur de Pétain ?) et s’installa à Versailles.

Versailles et son château où siégeait l’état-major Prussien et où Guillaume II fut couronné empereur. Bismarck son ministre y acheva la reddition de la France avec l’annexion de l’Alsace et Moselle et une dette de guerre exorbitante de 5 milliards de Francs or.

« Aujourd’hui, quoi qu’on fasse, la société est devenue de militaire et destructrice à industrielle et productive. Le travail est le maître, non dans la loi il est vrai mais dans la réalité. Les autonomies, les collectivités, quelles qu’elles soient, n’ont plus qu’un intérêt, qu’un besoin : la production abondante, l’échange assuré, la circulation rapide, la répartition universelle.

A tout cela, il manque une chose : la justice.

Qui vous la donnera ? Les gouvernements ? Non, vous-mêmes ! »

Arthur Arnould, 1877


(c) D’après le livre de Arthur ARNOULD, journaliste et conseiller municipale de la Commune.
Histoire populaire et parlementaire de la Commune de Paris, éditions Respublica.


Voir la suite : Chapitre 1 - La soirée du 3 septembre 1870